Nos actualités

2018 : mort de l’ISF et naissance de l’IFI

Actualités
0

Fini l’impôt sur la fortune (ISF) et place à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Dans les faits, rien ne change vraiment pour les particuliers déjà redevables de l’ISF sur leur patrimoine immobilier : l’IFI sera toujours calculé sur la valeur de leur(s) bien(s).

L’impôt sur la fortune immobilière sera dû par les foyers dont la valeur du patrimoine exclusivement immobilier est supérieure à 1 300 000 euros au 1er janvier de chaque année d’imposition.

Le barème de l’IFI est identique à celui de l’ISF .

Les biens immobiliers professionnels et les biens loués en location meublée professionnelle (LMP) ne sont pas soumis à l’IFI.

L’abattement de 30% pour la résidence principale est maintenu.

Enfin, la mesure exonère les valeurs mobilières (actions en Bourse par exemple) de l’assiette de l’IFI.

 

Selon les calculs du ministère de l’Economie et des Finances, 150 000 foyers fiscaux devront payer le nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI) en 2018.